Des passions assouvies

Matthieu, Léa, Quentin cultivent l’art de relier émotion et raison. Grave !

Quentin MercierQuentin Mercier ne lâche rien

Il confie même dans un sourire : « Quand j’ai des courbatures, j’ai l’impression que mon corps me remercie. » Cette année, il vise la 1re place des Championnats de France de kayak. 5000 m, vitesse et marathon, trois épreuves menées avec la complicité de ses trois coéquipiers nancéens, Elliot, Kevin et Romain. Il aime entendre le bruit de l’eau, sentir le soleil, le vent, la pluie. Il nage. Il court. Il fait du vélo de route. Un peu de muscul pour rattraper le déséquilibre du bordé droit… En 2007, il remportait son tout premier titre de Champion de France en 4 places. Un équipage de durs qui assurent comme cette fois où le bateau se casse à 8OO m du départ. Abandonner ? Ils vont finir 5e !

Depuis juin chez Décathlon, Quentin parle glisse, ski, kayak, natation. Au rayon santé / découverte, il conseille sur la nutrition, l’optique, l’électronique. « Hyper important d’informer sur les protéines. » Il connaît l’effort. Il engrange aussi des blessures. « Des expériences personnelles douloureuses qui m’amènent aujourd’hui à bien conseiller mes clients. » D’autant qu’il est diplômé du brevet professionnel jeunesse et sport activités physiques pour tous. Cadeau de l’été : une piscine à l’extérieur du magasin pour faire tester à volonté kayaks, canoés, planches stand-up et masques de piscines.

 

Léa SanchezLéa Sanchez, hippique et épique

Inquarto lui est offert par ses grands-parents. Un cheval à soi quand on a 14 ans, le rêve absolu. « Il m’a tout appris. Je lui ai tout appris ». BTS de commerce en poche, Léa passe aussi son monitorat d’équitation. Depuis plus de 5 ans chez Décathlon, elle évolue au rayon hippique, cela va de soi. Plus encore, ses responsabilités se sont élargies au plan régional. En tant que moniteur produit, elle forme tous les vendeurs de Bourgogne-Franche-Comté-Champagne. Elle consacre aussi une semaine par an « à la marque » avec ses pairs français et européens : tests des produits Fouganza, appréciations et critiques. « Toutes ces dernières années, nous avons travaillé à parfaire les produits. Le textile est de plus en plus technique, les cuirs montent en qualité. » Léa a été l’initiatrice d’un stand Décathlon au Salon du cheval, du jamais vu mais qui pourrait fort bien être renouvelé. « C’est intéressant dans le sens où la comparaison a mis en évidence le très bon rapport qualité/prix de nos produits. »

Léa se partage entre Disaba, son nouveau cheval et le magasin. « Disaba est un cheval de sport qui se prépare comme un athlète. Il faut le sortir et le faire travailler chaque jour. » Balade, endurance, dressage, cross, saut d’obstacle, elle pratique toutes les disciplines et cumule les connaissances en matériel. « Mais restons simples. Un équipement de base pour un enfant qui commence revient à 50€. Son casque, ses bottes, un pantalon suffisent à assurer le confort et la sécurité. »

 

Matthieu FerteinMatthieu Fertein, tout en relief

Il commence sa saison en parcourant la plaine sur de longues distances. A la vue des sommets, le VTT vibre mais le vettétiste poursuit son entraînement. Une fois prêt, Matthieu est du genre à enchaîner le Suchet, la Dent de Vaulion et le Mont d’or en une seule journée. « Un sommet, c’est trois plaisirs en un : la satisfaction de la montée, la contemplation une fois en haut et l’ivresse de la vitesse dans la descente. » Bonjour l’adrénaline ! Originaire du Nord, il a choisi de devenir accompagnateur en moyenne montagne. Une attirance très marquée pour les reliefs et surtout le Jura. Aussi le 23 novembre 2011, était-il de l’équipe première de Décathlon, au rayon cycles. Et d’expliquer la disparition du plateau à l’avant, la multiplication des pignons, les roues en 27 pouces et demi, le cadre, les suspensions, le système de freinage… « On cherche ici à offrir le meilleur rendement à nos clients sans compromettre le poids du vélo. On l’accessoirise pour plus de plaisir, plus de sécurité, plus de confort. » Vélo de route, VTT, homme, dame, enfant, vélo électrique, il décortique à souhait les caractéristiques. Puis il invite le client à tester les produits en conditions réelles sur cette incroyable et rarissime piste d’essai nouvellement créée à l’orée du magasin ! D’autres projets, Matthieu ? Après avoir réalisé un Pontarlier-Lille en solitaire puis un Pontarlier-Pise, il rêve de longer la Cordillière des Andes en VTC et de parcourir l’Islande à pied. L’adrénaline a de beaux jours.


Matthieu,
Léa,
Quentin cultivent l’art de relier émotion et raison.

Grave !

 

 

Décathlon
ZAC la Gouille des Sauges, Pontarlier
Tél. 03 81 38 30 30
www.decathlon.fr
Les passionsLes passions Décathlon sont sur : http://seq1.fr/nouveaumagasinpontarlier

Voir plus de Reportages »

Les commentaires sont fermés.