Méthode Atol Opti’Color

Adriana, la belle du Jura

C’est dans le bassin historique de la lunetterie qu’est née Adriana Karembeu, la collection d’Atol. Prouvant ainsi que le savoir-faire de l’industrie lunetière est toujours ancré dans le Jura.

Un savoir-faire unique

Jusque-là, Atol naviguait avec Antoine qui, rien que pour nos yeux, nous embarquait sur les îles de la belle Polynésie. Avec la collection Adriana Karembeu lancée depuis début 2010, le voyage continue. Mais Atol nous invite cette fois au cœur du Jura, où est fabriquée la collection. «Atol a choisi de re-localiser, depuis 2005, une partie de sa production dans l’Ain et le Jura» explique Coralie Harson, responsable du magasin Atol à Pontarlier. Et la raison est toute simple: «Ce sont des vallées ultra-spécialisées et hautement qualifiées pour intervenir sur des montures de lunettes. Le savoir-faire lunetier français correspond parfaitement aux exigences de notre enseigne. Grâce à ce savoir-faire local, Atol a su développer des produits plus techniques, plus innovants et de meilleure qualité, à l’image de la collection Adriana Karembeu». C’est vrai qu’à y regarder de plus près, Adriana a un petit quelque chose en plus. Inspirée des techniques de la cosmétique et de la coiffure, cette collection de lunettes tendance propose une large gamme de couleurs de parures et de montures à choisir et à personnaliser en fonction de sa couleur de cheveux ou de son regard

Une aubaine pour l’emploi

Mais Adriana ne fait pas que du bien au moral, elle est très importante aussi, sur le plan social. La société MSO de Morbier est en charge de la coloration et de la finition de cette collection: le lancement de cette dernière a permis de préserver des emplois et d’en créer de nouveaux. Et Atol a confié la production à David-Alexandre Seiller, jeune gérant de LDS (PME de 12 personnes), qui assurait auparavant les ouvrages de finition de lunettes pour différents fabricants. Cette commande l’a incité à racheter MSO (entreprise de 10 personnes, spécialisée dans la finition, qui allait fermer fin 2009 en raison de difficultés financières). Et outre les dix emplois préservés chez MSO, elle a permis au gérant de passer l’effectif de LDS de 12 à 24 personnes et d’augmenter sa production de 25000 à 40000 montures par mois. Il a enfin créé six emplois chez MSO, augmentant ainsi la production de 20000 à 35000 montures par mois. Adriana, heureusement que tu es là…

Atol Les Opticiens
53 rue de la République, 25300 Pontarlier
Tél. 03 81 46 54 89
www. opticiens-atol.com

Voir plus de Reportages »

Les commentaires sont fermés.